top of page

L'histoire de Léo a été imaginée dans le cadre de l'atelier Le récit des solutions du 29 juin 2023 lors de la journée du Souffle.

Dans le cadre des mes études, je me suis rapprochés de l’infirmière scolaire où j’ai osé parler de ma situation pour la première fois.

Journaliste : Bonjour Léo, vous êtes notre invité du jour pour témoigner de votre parcours dans le cadre de la sensibilisation que nous menons autour du modèle “Sans personne à la rue”. Pour rappel, grâce à ce projet nous avons réduit de moitié le nombre d’étudiants à la rue dans le nord de la France.


J : D'où vous vient cette idée ?

Léo : J’étais un jeune étudiant de 23 ans, en licence de gestion économique, et je me suis retrouvé à la rue car dans l’impossibilité de payer les charges afférentes à mon loyer ce qui a entraîné mon exclusion. Je n’avais pas de bourse et pas de solution concrète pour m’en sortir. Cette situation a entraîné beaucoup de colère en moi et et cette colère a été un excellent moteur pour faire aboutir mon projet! Bien que je travaillais en parallèle.


J : Aux jeunes qui vous regardent, quels sont les premiers conseils à leur transmettre ?

L : Difficile de leur donner des conseils, mais les premières actions que j’ai mis en place ont été de contacter le 115 pour trouver un logement d’urgence et de participer à des maraudes alimentaires pour répondre à mes besoins élémentaires. Dans le cadre des mes études, je me suis rapprochés de l’infirmière scolaire où j’ai osé parler de ma situation pour la première fois. j’ai trouvé en elle une écoute et un soutien. Elle m’a orienté vers le CROUS en me parlant d’une aide exceptionnelle.


ET, concrètement, je vois que rapidement vous avez su répondre à vos besoins primaires. Cependant, le problème du logement était toujours là ? Qu’est-ce qui vous a aidé à ce moment-là et sur ce sujet ?


En effet, vous avez bien compris que des solutions pour se nourrir il y en a plein et tant mieux. Mais j’ai rapidement compris que trouver un logement c’était une autre paire de manche. Encore une fois, si je peux donner mes conseils bien que sa situation est différente je dirai qu’il faut se rapprocher de l’existant. Des structures et associations agissant pour ça. Je me suis rapproché des bureaux du coeur et des logements sociaux qui ont été un réel tremplin pour moi, qui m’ont permis de ne plus avoir de stress pendant un temps plus long d’être sur d’avoir un toit sur la tête.


J : C’est votre histoire qui vous a donné envie de monter votre association, dédiée aux étudiants vivant cette précarité. Pouvez-vous parler de cette association, de la fondation, de tout ce qui gravite autour de ces actions et qui permettent aujourd’hui que chaque étudiant de France puissent étudier dans la dignité.


L : Effectivement, j’ai monté mon asso qui s’appelle Sans personne à la rue et aujourd’hui, c’est un parcours complet qui est proposé aux étudiants qui ont vécu une situation. Je travaille en synergie avec les bureaux du coeur qui ne cessent de s’étendre et permettent un vrai temps de répit. J’ai monté les Facs du Coeur sur le même modèle qui permettent aux étudiants d’être logés mais aussi accompagné par des infirmières et autres acteurs.




L'histoire de Sarah a été imaginée dans le cadre de l'atelier Le récit des solutions du 29 juin 2023 lors de la journée du Souffle.


29 juin 2023

Cher journal,

On est le 29 juin 2023 et c’est compliqué aujourd’hui. Mes parents sont décédés dans un accident il y a 15 jours. Je me sens perdue. Depuis, je n’arrive pas à m’investir au travail, ni à l’école. Mon directeur, m’a fait la semaine dernière, l’école aussi. Je n’ai plus la force.


13 juillet 2023

Cher journal,

Aujourd’hui, j’ai perdu mon travail. Après les derniers événements, mon directeur n’a pas reconduit mon CDD. Je n’ai pas validé mon année de médecine. Je ne suis même pas allée aux derniers examens. Je n’ai plus d’économie et je ne peux plus payer mon logement. Je crois que je vais partir.


15 août 2023

Cher journal,

1 mois que je dors dehors. C’est parfois difficile mais c’est l’été donc ça va.

J’ai peur, peur de la nuit, des autres . Je sens les regards des autres quand il me voit. Il me juge, je le sais.

Je ne sais pas si je vais y arriver. J’ai peur de l’hiver, le froid.

J’espère trouver une solution avant…

Je pense souvent à mes parents, ils me manquent. J’imagine souvent ma vie s’ils étaient encore avec moi…

C’est dur d’être à la rue, surtout en étant une femme, jeune. J’arrive à dormir dans des parkings et j’ai rencontré une autre jeune avec qui je passe mes journées et mes nuits. Ca me rassure mais elle m’a dit qu’elle voulait partir dans une autre ville. je pense ne pas la suivre.


12 janvier 2024

Coucou, j’ai rencontré une connaissance sur la métropole qui m’a parlé d’une asso. J’y suis allée sans trop savoir où j’allais tomber. J’ai rencontré Pauline du Souffle du Nord. Elle a vu que ça n’allait pas trop et a décidé de me filer un coup de main.

Pauline m’a accompagné à Solfa. J’ai pu être mis à l’abri grâce aux Bureaux du Coeur. Je me repose un peu. Je me sens en Sécurité…Le soir j’ai un abri. Ca reste dur mes parents me manquent. Pauline m’a proposé de prendre RDV au CMP. Le psy est sympa, il m’écoute. J’ai un traitement léger pour aller mieux. On se voit tous les 15 jours. Dans les séances, j’ai évoqué mon envie de renouer des liens avec Tata Ginette et Tonton Luc. Pauline va m’aider à leur écrire une lettre, je l’adore. Je galère au niveau nourriture. Clémence, à la mission locale va m’aider à avoir une allocation pour les jeunes : 500 euros par mois c’est déjà ça…


3 janvier 2025

Cher journal,

Aujourd’hui est un grand jour, je boucle mon sac à dos et embarque à 18h pour Haïti. Je vais faire l’expérience de l’aide humanitaire à médecins du monde qui me fait confiance pour aller aider des personnes dans le besoin. Je suis à la fois inquiète et enthousiaste, je te mets dans ma valise.


18 avril 2025

Cher journal,

Whaou déjà ! Je m’excuse de ne pas être revenu plus tard mais ici c’est intense! Les personnes ont vraiment besoin d’aide et je n’arrête pas une minute. Je me suis épanouie même si je vois des choses difficiles, je suis vraiment utile. J’ai envie d’en faire encore plus et le temps passe trés vite. J’ai rencontré à l’asso une personne avec qui je me sens super bien, il s’appelle Julior.


23 septembre 2025

Cher journal,

Cette expérience est juste incroyable, il n’y a pas de mot pour d’écrire ce que je vis. Je me sens accomplis, enthousiaste, je voudrais approfondir mes connaissances dans le milieu médical pour pouvoir aider encore plus. Ah et aussi et surtout… je suis folle amoureuse de Julior!


12 décembre 2025

Cher journal,

L’expérience touche à sa fin. Je rentre avec l’envie de reprendre mes études. J’ai contacté la mission locale qui va m’aider à reprendre mes études en alternance. Julior reste ici mais nous organisons pour qu’il me rejoigne très vite.


18 mai 2027

Cher journal,

Tout roule pour moi, j’ai validé mon année hier, encore 2 et je pourrais “soigner”. Julior est arrivé, on est un peu à l'étroit mais nous sommes heureux et vivant! j’ai repris un emploi en parallèle chez “match”, mon ancien patron m’a ouvert grand les portes. Le soleil brille enfin.


29 juin 2029

Cher journal,

Je suis officiellement infirmière. Julior m’a demandé en mariage.


29 juin 2033

Cher journal,

Je ne t’ai pas écrit depuis 3 ans car je n’en ressentais pas le besoin. Dans quelques jours, je vais témoigner dans le cadre d’une journée organisée par le Souffle du Nord pour expliquer mon parcours et comment j’ai rebondi après avoir vécu 6 mois sur un morceau de carton devant la gare de Valenciennes. Je suis admirative de mon parcours et 10 ans après je suis reconnaissante de toutes les personnes que j’ai croisé sur ma route. J’ai rencontré l’amour et j’attends un enfant. Je mets aujourd’hui mes compétences médicales pour SOS Médecins, je rencontre les personnes à la rue et leur prodigue les 1ers soins.

En tant que médecin, je suis en contact direct avec des associations qui prennent tout de suite en charge les personnes que je signale. Je constate qu’il y a de moins en moins de personnes à la rue et que la société a évolué, le système est beaucoup plus efficace et les personnes restent à la rue au maximum 1 nuit avant d’être signalés et pris en charge. Les citoyens sont très sensibles et signalent une présence avec leur application téléphonique après avoir discuté une peu avec la personne. Je n’aurais jamais pensé que cela était possible.

D’un point de vue plus personnel, aujourd’hui, je suis fière de vous dire que j’ai rebondi et que je suis capable de reconnaître les signaux faibles qui m’attristent et pourraient me faire plonger. Je suis extrêmement reconnaissant de la présence de mon entourage, de Pauline qui a été mon soutien il y a 10 ans, de toutes les personnes qui m’ont rencontré, sans préjugé et qui m’ont pris telle que je suis. MERCI, cher journal d’avoir été fidèle tout ce temps et d’avoir été ma première écoute.







Le jeudi 29 juin 2023, la Soufflerie n’a pas désempli une seconde. Partout, ça fourmillait d’âmes, d’envies, d'idées. Que c’est beau de vous voir tous, de voir toutes ces belles énergies, aussi différentes soient-elles, réunies pour faire la preuve que vivre l’élan du cœur est source de créativité et de générosité.



Une journée autour de l’élan du cœur pour :

  • Faire exister un peu plus la Cité de l’engagement,

  • Écrire des récits, mine d’or pour Agir ensemble sur un territoire sans personne à la rue,

  • Connecter les besoins aux envies d’agir avec le speed-dating des assos.

  • Faire grandir l’action de nombreux porteurs de projets lors du Pitch&Pépites

  • et ouvrir encore plus l'association à tous avec notre Assemblée Générale



La restitution des ateliers

Speed-Dating des assos & Pitch&Pépites

Retrouvez toutes les associations présentes ce jour-là.


 


L'Assemblée Générale

Notre Assemblée Générale nous a permis de clôturer officiellement l’année 2022 et de valider la modification des statuts de l’association. 👉 Retrouvez ici la présentation.

Concrètement,

  • 😍 Après l’intervention de notre commissaire aux comptes adoré, les comptes de l’exercice 2022 ont été approuvés avec un résultat de l’exercice 2022 qui se traduit par un un bénéfice de 156 625,49 €. Cette somme est reportée en « Report à nouveau ». Après cette affectation, les fonds propres sont de -17 133 €.

  • 🚀 La modification des statuts a été modifiée.

Qu'est-ce que cela signifie ?

  • Un transfert de notre siège social est acté officiellement à la Soufflerie à Marcq-en-Barœul.

  • Le Souffle du Nord s’ouvre encore plus à tous. Les adhésions sont simplifiées en permettant à chacun : particuliers, organisations, d’adhérer simplement via un formulaire, avec pour seule obligation de respecter les valeurs du Souffle.

  • La cotisation est libre et donc sans contraintes liées à un paiement.

  • Les membres du GPS peuvent vous convoquer en Assemblée générale, au même titre que les présidents et qu’un quart des adhérents.

  • Une AGE pourra être tenue par quorum d’⅓ au lieu de 50.

  • La présidence du souffle peut être une co-présidence.

  • Les mandats des membres du GPS sont fixés pour une durée de 2 ans sans renouvellement annuel par ⅓.

  • Les seuils de validation des engagements soumis au GPS sont abaissés.

Ce travail de mise à jour est une première étape d’un travail plus global de structuration du Souffle dans lequel tout le monde pourra y trouver sa place et s’impliquer en fonction de ses envies.


Prochain rendez-vous

L'apéro des Souffleurs

Nous vous attendons nombreux lors de l’Apéro des Souffleurs, le mardi 26 septembre, pour vous parler plus largement des sujets de structuration du Souffle et laisser place à toutes vos questions sur l'actualité des projets.

C'est votre asso, c'est votre moment !


 

Vos élans du cœur


En quoi cela t'a-t-il été utile ?

" Prendre connaissance des projets futurs à mener ensemble, rencontrer de nouvelles associations, permettre à mon équipe d'assister à un bel évènement 😀 "

Quel beau moment avez-vous vécu ?

"L'ensemble de l'AG , ce qui s'est dit, la réaction du public.... et le chouette et drôles stand-up du commissaire au compte !"
" 1000 mercis pour la qualité de votre accueil, pour ces évènements très riches, cela donne envie de venir vous voir plus souvent encore, de co-construire ensemble. Vous avez très bien organisé cette journée ! "

Et vous, comment avez-vous donné vie à vos envies ?

A quoi avez-vous participé ?




bottom of page