– Brève du lundi 26 octobre / 12h15 –

_BO_0101web

Après un départ « canon » hier au large du Havre, un passage à Etretat en sixième position (catégorie Imoca), Thomas Ruyant et Adrien Hardy ont réalisé une bonne première nuit de navigation sur la Transat Jacques Vabre 2015. Comme annoncé, le vent de Sud-Est a largement forci. A grande vitesse, dans des conditions maniables, Le Souffle du Nord a allongé la foulée. Le triple vainqueur d’étapes sur la Solitaire du Figaro et le vainqueur de la Transat 6.50 2009 ont rapidement choisi une option à l’Ouest de la route directe, au vent des partisans de cette trajectoire. L’objectif est d’être parmi les premiers, en fin de journée, a bénéficier de la bascule du vent au Nord-Ouest et ensuite de glisser pour dégolfer. La mer sera forte, la préservation du matériel une obligation. Au dernier pointage, Le Souffle du Nord pour Le Projet Imagine, est septième à 33 milles du leader, Hugo Boss qui a opté pour l’orthodromie*.

Thomas Ruyant, joint au téléphone à 11h40 : « Depuis le milieu de la nuit, ça va vite, c’est très humide. Nous sommes en combinaison sèche.  Actuellement, nous avons 35 nœuds et nous sommes au reaching avec deux ris dans la grand-voile. Nous avons opté pour une option Sud par rapport aux partisans de l’Ouest. L’idée est d’aller à la recherche du centre de la dépression afin d’éviter le plus gros. On ajustera ensuite notre route. Les trois premières heures de course ont été excellentes hier. Nous avons fait ensuite quelques erreurs de débutants. Il y avait beaucoup d’émotions au départ. »

 

*orthodromie : le chemin le plus court entre le départ et l’arrivée de la course

©Photo : Pierre Bouras / Le Souffle du Nord