// Article publié dans « Le Télégramme » du 26 Janvier 2018

La belle histoire ! A la barre de l’ancien 60 pieds de Thomas Ruyant, l’Irlandais Enda O’Coineen, qui avait démâté dans l’océan Indien, va reprendre la mer, vendredi de Dunedin en Nouvelle-Zélande, cap sur les Sables d’Olonne, pour achever, hors course bien sûr, son Vendée Globe. L’Irlandais a, en effet, récupéré le monocoque Imoca de Ruyant, lui aussi, contraint d’abandonner le Vendée Globe en Nouvelle-Zélande.

Le 60 pieds, repabtisé quittera Dunedin vendredi avec l’Irlandais Enda O’Coineen à la barre. Devant lui, 13.000 milles en solitaire jusqu’aux Sables d’Olonne.

Enda O’Coineen : 

C’est l’ambition d’une vie que je me dois d’achever ! Je faisais, en novembre 2016, partie des « dreamers » du Vendée Globe, ces coureurs non professionnels qui saisissent l’opportunité de la course pour accomplir leurs rêves. Le mien s’est interrompu avec ce démâtage dans l’océan Indien. J’ai refusé les secours et ai rallié la Nouvelle Zélande par mes propres moyens. L’accueil que j’y ai reçu a été exceptionnel. Je me suis trouvé côte à côte avec le voilier « Le Souffle du Nord pour le Projet Imagine » skippé par Thomas Ruyant. Cela a été comme un coup de foudre. Après quelques discussions, l’équipe du Souffle du Nord et moi-même avons trouvé un accord et je vais repartir vendredi à bord d‘un superbe voilier, mi-français, mi-irlandais. Je vais bénéficier d’un véritable départ donné par le Yacht Club local, et mon temps sera enregistré. Je vais courir contre moi-même. Je me fixerai au jour le jour mes propres objectifs pour parcourir le plus vite possible, en mode course, les 13 000 milles qui me séparent des Sables d’Olonne. Je pars un peu comme un ambassadeur, à la fois de l’Irlande, avec cette fondation que je préside, Atlantic Youth Trust, et de la France, avec tout ce que Le Souffle du Nord met en place pour m’accompagner et m’encourager. Cette idée, « 13 0000 milles pour 13 000 symboles d’engagement » est absolument brillante ! Je suis fier de la supporter. Je remercie les Néo-Zélandais de leur accueil et de leur soutien. Ils ont béni le bateau dans la grande tradition Maori, et je me retrouve complètement dans leur manière de communier avec la terre et la mer… 

Thomas Ruyant : 

Je suis très content que le bateau soit réparé et reparte en mer. Je trouve ça génial, je ne l’ai pas ramené en Nouvelle-Zélande pour rien ! Enda est un homme très engagé notamment auprès des jeunes. Je trouve que c’est une belle suite pour « Le Souffle du Nord et Team Ireland » que de reprendre la mer ensemble. Je souhaite bon vent à Enda. Il est face à un grand défi devant lui avec des navigations difficiles dans le Pacifique et en Atlantique. J’espère bien pouvoir lui souhaiter la bienvenue aux Sables d’Olonne à son arrivée ! 

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription est confirmée.

du Souffle dans ta boîte mail !

Envie de recevoir chaque mois un shoot de projets positifs ? Abonne-toi !

CONTACTEZ-NOUS !

Sylvain Derreumaux
Projets / Communication
sderreumaux@lesouffledunord.com
06 75 23 49 56

Vindhya Saravane
Projets / Partenariats
vsaravane@lesouffledunord.com
06 61 53 69 07‬

LA SOUFFLERIE

34 rue de la Haute Loge
59700 Marcq-en-Barœul