Alors que le yacht menaçait de se casser en deux, Stuart McLachlan, un garde-côtes, est venu en aide au navigateur nordiste. Thomas Ruyant a alors été escorté pendant sept heures par McLachlan. Ce dernier s’est exprimé, à leur arrivée sur la terre ferme : «Je ne peux pas imaginer ce qu’il a traversé, nous l’avons vu seulement dans des conditions relativement calmes ».

« C’est effrayant, c’est violent » a ensuite déclaré le Dunkerquois, désormais très impatient de retrouver les siens.