©2019 Rallymaniacs / Tim Buitenhuis / Morocco Desert Challenge

C’est peu de dire qu’ils l’attendaient !
Pour cette troisième journée du Morocco Desert Challenge, rallye de préparation et de qualification pour le célèbre rallye Dakar, Axel Allétru et François Beguin ont enfin pu mettre à profit toute la puissance de leur SSV Polaris, et leurs qualités de pilote et co-pilote !

Les soucis techniques de la première journée et les casses répétées de courroies qui ont obligé les 2 compères à s’arrêter 4 fois pour réparer (15 mn à chaque fois) sont presque oubliés… Tout comme les 45 minutes d’arrêt qu’ils ont dû faire lors de la deuxième étape pour porter assistance à un autre SSV accidenté. Ce temps vient de leur être recrédité sur le dernier classement officiel de la course.

Après une très belle 4ème position à la troisième étape d’aujourd’hui, le SSV n°218 pointe désormais à une 11ème place encourageante sur 70 SSV engagés (51 classés).

Axel Allétru, qui dispute son premier rallye raid, joint ce jour par téléphone nous faisait part de ses impressions :

Enfin une journée normale ! Les pannes que nous avons connues le premier jour et dans une mesure moindre le deuxième jour ont été très frustrantes à vivre ! Mais une fois que tout fonctionnait bien, nous nous sommes sentis dans le rythme avec François. Mon SSV Polaris est dans le coup et je suis certain que nous avons le potentiel pour faire une belle place. Je croise les doigts pour que la solution technique que nous avons trouvée nous permette de garder le rythme de la journée d’aujourd’hui.

 

L’ambiance est super à bord, François avec qui je fais ce premier rallye est vraiment génial, il a une grande expérience dont il me fait profiter à plein. Il connaît toutes les astuces et contribue à mettre une excellente ambiance à bord. Sans compter toutes ses expressions « à la belge » qui me font mourir de rire !

 

Côté physique j’accuse un peu le coup. Mon budget serré ne m’a pas permis de partir avec un camping-car d’assistance et j’ai choisi de partir coûte que coûte en version bivouac-camping dans le but d’engranger de l’expérience pour mon objectif de Dakar 2020. Compte tenu de ma condition physique particulière, le fait de dormir sur un matelas mal adapté est assez difficile, les conditions d’hygiène sur le bivouac ne sont pas simples, et le bruit continu sur le bivouac avec le travail constant des mécaniciens m’empêche de bien dormir… mais je l’ai choisi, j’y suis, et on fera au mieux !

 

Je fais environ 1h30 de soins de kinésithérapie par jour, c’est absolument nécessaire et me permet de récupérer au maximum entre 2 étapes.

Il reste 5 étapes à courir dans ce Morocco Desert Challenge, le mieux que l’on puisse souhaiter à Axel et François est qu’ils rééditent ce genre de « journée normale » !

À suivre dès ce mardi matin, avec une mise à disposition des véhicules vers 7h30 pour un départ prévisible vers 8h30.

Liens utiles :

© Romain Bouy / Le Souffle du Nord