// Article de G.L., publié dans « Le Parisien » du 21 Juin 2017

Thomas Ruyant peut être rassuré. Le navigateur dunkerquois, qui souhaitait absolument ramener « Le Souffle du Nord pour le Projet Imagine » en France, va pouvoir suivre le retour de son bateau. Curiosité  : c’est un skipper irlandais, qui avait démâté sur sa propre embarcation peu après Thomas Ruyant, qui escortera le bateau du Nordiste jusqu’aux Sables d’Olonne.

Thomas Ruyant sur son bateau en septembre 2016. PHOTO MARC DEMEURE

C’est une belle histoire qui va permettre au bateau de Thomas Ruyant de revenir en France. Le Dunkerquois, qui avait dû abandonner du dernier Vendée-Globe au large de la Nouvelle-Zélande en décembre 2016, va pouvoir retrouver son IMOCA. Enda O’Coineen, un skipper irlandais qui avait démâté au large des côtes néo-zélandaises à bord de son bateau, le Kilcullen Team Ireland, va achever le tour du monde du « Souffle du Nord pour le Projet Imagine ».

Enda O’ Coineen (en rouge) est un skipper irlandais trés detendu. Cette photo avait été prise aux Sables d’Olonne en novembre 2016. PHOTO MARC DEMEURE

Le site officiel du Vendée-Globe l’a en effet annoncé ce mercredi. Les deux équipes se sont accordées pour un projet « 50-50 ». Enda O’Coineen, qui rêve de finir ce tour du monde, récupèrera le bateau laissé en Nouvelle-Zélande et le ramènera aux Sables d’Olonnes ! Le départ de l’expédition se fera d’Auckland vers le 15 janvier 2018.« Le Souffle du Nord » passera donc par le Cap Horn et achèvera, un an après, cette aventure du Vendée-Globe.

 Je suis vraiment heureux de voir revenir l’IMOCA du Souffle du Nord, a déclaré Thomas Ruyant. Ce fut un déchirement pour moi de devoir l’abandonner cassé au bout du monde. Je suis très fier de passer le flambeau à un autre concurrent du Vendée Globe, Enda qui de surcroît porte bien l’esprit d’aventure et de solidarité ! Et puis cette association de nos deux équipes est vraiment inédite, elle montre encore une fois que tout est possible et que l’on peut aller au bout de ses rêves ! De mon côté, j’espère d’ici là avoir réussi à concrétiser mon projet Vendée Globe 2020 en séduisant de nouveaux partenaires, et je serai très heureux de suivre Enda durant son retour et de faire partie de son comité d’accueil aux Sables d’Olonne !