Suite du chantier et pérégrinations…

0

Les travaux, dignes d’un Hercule en forme olympique (c’est de circonstance !), continuent sur leur lancée fracassante ! Et grande nouvelle, le pont est maintenant solidaire de la coque du bateau !
Pour commencer voici quelques explications sur le déroulement de la pose. 
Après 8h de cuisson à 83°C le pont peut être démoulé. Comme vous pourrez le remarquer, le pont est extrêmement léger (67,2 kg pour être exact), 3 hommes suffisent amplement à le manipuler pour le monter sur le bateau. Un positionnement à sec a été effectué pour confirmer sa taille, sa cambrure, le positionnement des renforts et pour prendre les dernières marques de découpe. Il ne restait plus qu’à découper, puis coller et enfin stratifier sous vide le pont pour une solidité et un poids optimum !

Et en images, ça donne ça ! :

Ça fait du bien de voir à nouveau l’IMOCA bateau en un morceau !
Davie et son équipe font un travail remarquable et ce time-lapse est là pour en témoigner.

—-

De notre côté, les journées sont bien occupées. Nous devons nous approprier tous les systèmes qu’ils soient électriques, hydrauliques, mécaniques ou encore alcooliques 😉 (mini bouteille de pinot noir découverte dans les fonds de cale, Toto s’était bien gardé de nous en dévoiler l’existence…).

Pour vous donner une idée du schmilblick, voici une petite photo du tableau électrique qui malheureusement ne représente qu’une petite partie des systèmes du bateau.
Cannot wait to explain all of this in english to our new skipper Enda O’Coineen !

 

 

 

Après l’effort, le réconfort !

Nous avons découvert le week-end dernier les sources d’eau chaude de Hanmer Spring. Nous avons eu la chance de nous baigner dans la fameuse « Sulfure Pool » dont l’eau atteint les 42°C, alors que la température extérieure ne dépasse pas les 5°C (on a pourtant basculé dans le Printemps la semaine dernière !).
Grosse ambiance à l’irish pub de Hanmer Spring le samedi soir.. Nous nous sentions obligés de faire honneur à notre cher Enda !

Mais ne nous attardons pas trop sur le réconfort… Première nuit dans la Soufflomobile et ascension du Mt Isobel dont les neiges éternelles (d’hiver) recouvrent le sommet qui culmine tout de même à 1324m.

La première ascension (non-planifiée !) nous a donné goût à l’alpinisme extrême et nous enchaînons dans les montagnes de Porters Pass équipés de nos luges extra-light homemade en carbone recyclé du pont de notre cher bateau. Photo à l’appui :

 

On vous dit à la prochaine, nous partons de ce pas au stade voir un match de rugby extraordinaire opposant les Bouchers de Canterbury contre les Goliaths de Southland, dont nous avons gagné les places au Burger King du coin. Sinon tout va bien, on fait aller …

Translate »