Cap au Sud pour Le Souffle du Nord !

0

Maquette-poisson

 

Ah ah ah ! 😂 Bravo à tous pour votre sens de l’humour !
Certains (tous ?) ce sont laissé prendre à la nouvelle au moins pendant quelques minutes, mais les plus futés d’entre vous n’ont pas laissé passé les quelques indices semés ça et là…

>>> Démêlons le vrai du faux…

Les NONs :
> Aucun groupe d’entrepreneurs et d’associations de Marseille n’a décidé de rejoindre le mouvement… Mais ils sont les bienvenus !!!
> Pas de construction d’un trimaran Ultime pour Le Souffle du Nord et pour Thomas Ruyant… dommage, ça fait rêver non ?
> Même avec la réorganisation des régions de France, la région PACA n’a pas décidé de s’appeler les Bas-de-France !  😉
> Même pour des gars du Nord motivés, 2 ans et demi pour faire les plans d’un Ultime, le construire, le prendre en main et l’engager en course sur un tour du monde en solitaire… C’est un peu court… juste un peu !
> Thibaut Delloye, Président de l’association Le Souffle du Nord n’a pas d’assistante prénommée Stacy… (spéciale dédicace à Bertrand de Ruyver !)

Les OUIs :
> Le projet Vendée Globe 2016 du Souffle du Nord a bel est bien été un projet humain et sportif porteur de sens extraordinaire, collectif et médiatique ! Une réussite sur le plan sportif et solidaire !
> Tous les talents, d’où qu’ils viennent, sont appelés à être utiles au monde !
> Le collectif du Souffle du Nord représente pas moins de 180 organisations (entreprises, écoles, collectivités…) et 1000 particuliers !
> Thomas Ruyant est un skipper humble, talentueux et humain, qui restera pour toujours notre premier ambassadeur !

Allez, pour le plaisir on vous laisse l’article en dessous !


-Communiqué de presse du 1er avril 2017 –

Maquette

Depuis près de deux ans Le Souffle du Nord et Thomas Ruyant multiplient les initiatives innovantes et ambitieuses. Leurs actions ne sont d’ailleurs pas passées inaperçues au plan national, puisqu’elles font des émules ! En effet, séduit par la manière inédite du Souffle du Nord de promouvoir et dynamiser l’engagement solidaire sur son territoire en utilisant la force médiatique de la participation d’un voilier au Vendée Globe 2016, un groupe d’entrepreneurs et d’associations de Marseille a décidé de rejoindre le mouvement. Le nouveau projet, intitulé « Le Souffle du Sud » en référence au fait que tous les talents, d’où qu’ils viennent, sont appelés à être utiles au monde, ne manque pas d’ambition ! Il ne s’agit rien de moins que de lancer la construction d’un nouveau trimaran « Ultime », et de l’engager au départ de la 1ère édition du tour du monde en solitaire sur ce support qui partira de Brest en fin d’année 2019. Et c’est bien entendu Thomas Ruyant qui sera son skipper.

Avec « Le Souffle du Nord pour Le Projet Imagine », Thomas Ruyant et l’association du Souffle du Nord ont vécu depuis 2 ans une grande aventure sportive et humaine. Sur le plan sportif, la 4ème place sur la Transat Jacques Vabre 2015 avec Adrien Hardy puis la participation à un Vendée Globe 2016 certes inachevé auront été une belle réussite. Sur le volet solidaire, la mise en lumière de l’ONG Projet Imagine, fondée par la journaliste nordiste Frédérique Bedos (auteur de « La Petite Fille à la balançoire ») qui aura bénéficié de l’intégralité de la visibilité sur le voilier, ainsi que les coups de projecteurs sur des initiatives positives nordistes à travers une web série, auront inspiré un grand nombre à s’engager pour un monde plus juste et durable. Enfin, l’aventure aura permis de fédérer une grande communauté de nordistes passionnés qui représentent aujourd’hui 180 organisations (entreprises, écoles, collectivités…) et 1000 particuliers.
Le bilan positif en tous points de ce premier projet est de très bon augure pour l’association du Souffle du Nord et du Sud qui ambitionne à minima de doubler ses résultats.

Sylvain Derreumaux, Responsable de projet

« Nous avions déjà vécu une aventure inédite exceptionnelle avec Thomas Ruyant et les gens du Nord à travers notre participation au Vendée Globe 2016. Imaginez-vous que, pour la première fois, un bateau a pris le départ en ne portant aucun logo de sponsor, mais uniquement l’identité d’une ONG. Avec ce nouveau projet exceptionnel, nous poursuivons notre démarche, en y associant la région de France la plus géographiquement éloignée de la nôtre… Les Hauts-de-France créent un lien inédit avec les Bas-de-France… Cela prouve bien que tout est possible ! ».

Thomas Ruyant, Skipper

« Oui effectivement un Ultime c’est un peu plus compliqué qu’un Imoca, mais ça reste de la voile ! Un cap c’est un cap et un bout c’est un bout. Il nous reste 2 ans et demi pour finir les plans, construire, mettre au point le bateau, et apprendre à le faire naviguer vite en toute sécurité ! Je suis très impatient de pouvoir prendre en main ce nouveau navire, et j’espère bien montrer à tous, que même sur un bateau qui fait référence au Sud, un gars du Nord sait faire parler la poudre ! ».

Thibaut Delloye, Président de l’association Le Souffle du Nord

« Pour nous qui venons du Nord, cette collaboration avec nos homologues du Sud est une bonne occasion de montrer au monde qu’il ne faut pas se limiter aux clichés véhiculés par les médias sur les Chtis et les Marseillais… Comme je le dis souvent à mon assistante Stacy, nous avons là une belle occasion d’affirmer nos valeurs positives et nos identités ! Saisissons-là ! »

170331-Gare-Marseille