Faire sa course

0
161216-pacifique-web

©Thomas Ruyant « Le Souffle du Nord pour Le Projet Imagine » – 16/12/15

Ce matin et c’est le cas depuis de nombreuses journées, Thomas Ruyant, engagé dans son premier Vendée Globe, est huitième au classement général alors qu’il est en passe d’entrer dans l’océan Pacifique. Le skipper du voilier aux couleurs de l’association nordiste Le Souffle du Nord, de l’ONG Projet Imagine et ambassadeur de 182 partenaires et plus de 1000 supporters est à 2810 milles du leader, Armel Le Cleac’h et se trouve, au pointage de 12h00 à 554 milles de Jean Le Cam, septième.

Depuis 24 heures, Thomas peine à se sortir d’une zone de transition entre deux fronts. Il affiche une moyenne de 11,8 nœuds mais c’est le calme avant la tempête puisque, dès demain, Le Souffle du Nord va être cueilli par une dépression dont le grand sud a le secret. Cette dernière va évidemment engendrer un vent puissant, 40 nœuds annoncés voire plus, mais surtout une houle monstrueuse. Le navigateur dunkerquois se prépare à ces conditions musclées.

« Le chemin n’est vraiment pas simple pour parer le pays des kiwis. Je vais avoir 50 nœuds et une mer déchainée. Je pense que je vais devoir lever le pied dans ces conditions. Les trois marins devant moi vont à nouveau reprendre de la distance alors que je pense que Louis Burton va revenir un peu. Je suis tendu avec cette situation. Je passe beaucoup de temps à la table à cartes afin de trouver le meilleur compromis. J’ai hâte d’être dans le pacifique où ça va se calmer. Dans ce goulet entre la Tasmanie et la Nouvelle-Zélande, nous n’avons pas beaucoup de champ pour des options. J’essaie de me préparer au mieux pour la tempête. J’ai emmagasiné beaucoup de sommeil et je dévore mes plats. J’ai maintenant un peu moins d’appréhension à utiliser mes ballasts. Je fais ma course sans me soucier du reste. »

©TbPress