Le Souffle de l’Arche

0

soufflearcheThomas Ruyant avait été marqué en début d’année par sa rencontre avec Jean Vanier, le fondateur de l’Arche, à l’occasion de la projection en avant-première à Roubaix (59) du film « Le sacrement de la tendresse », l’un des derniers documentaires de l’ONG Projet Imagine, réalisé par Frédérique Bedos. 

Alors, hier soir, alors qu’il est au beau milieu de l’océan Indien, en course sur le Vendée Globe à bord du « Souffle du Nord pour Le Projet Imagine », le navigateur – solitaire des Hauts-de-France – était heureux d’être en communication skype avec le public de l’Arche Lille Métropole, et de donner de la joie à une communauté de personnes en partie en situation de handicap.

« J’accepte avec grand plaisir votre invitation pour un bon gueuleton à L’Arche quand je serai de retour ! » annonce-t-il avec un large sourire affiché sur le visage, après avoir remercié individuellement les personnes accueillies pour leurs messages d’encouragements enregistrés sur une clé usb, qu’il a pu découvrir une fois élancé en solitaire sur son tour du monde.

Au-delà de l’aventure sportive, de la fédération de forces vives nordistes, l’objectif principal de l’association Le Souffle du Nord, et de ses nombreux mécènes et supporters, est de mettre en lumière ceux qui se mettent en mouvement chaque jour pour rendre le monde meilleur. Thomas Ruyant est l’ambassadeur de ces messages de solidarité et incarne, depuis le début de son tour du monde, complètement les valeurs d’engagement, de dépassement de soi et d’humilité. En ce dimanche et après avoir connu quelques nouveaux soucis hier matin – en particulier un problème de pilote automatique résolu -, le dunkerquois est toujours huitième au classement général. A 9h00, il était flashé à 17 nœuds et évolue toujours dans une zone de transition entre deux fronts à désormais 645 milles de Jean Le Cam, auteur également d’une performance de haut niveau.

En tête de la flotte, Armel Le Cleac’h tisse sa toile et continue de creuser son avance sur Alex Thomson. Deux fois deuxième du Vendée Globe, le « chacal » compte bien gagner ! Ces deux grands animateurs de la compétition sont suivis à 1400 milles de Paul Meilhat, bizut comme Thomas, naviguant à bord du voilier tenant du titre, et  parfaitement en phase avec les éléments.

Tout savoir sur l’Arche : http://www.arche-france.org

©TbPress