Reprendre le rythme

0

161209_repa-voie-deau-6Sans problèmes techniques, les jours se suivent et se ressemblent dans l’océan Indien pour les marins du Vendée Globe, les dépressions suivies de zone de transition s’enchaînent en mer. Les navigateurs passent beaucoup de temps à l’intérieur de leur bateau essayant de se réchauffer, scrutant la météo sur leurs logiciels embarqués, se reposant par tranche de 20 à 40 minutes. Sous pilote automatique, bien réglés, leurs voiliers filent à belles vitesses, tranchant les grosses vagues et la houle caractéristique de ces mers du Sud, les 40ème rugissants.

Depuis le début de semaine, ce n’est pas le cas à bord du monocoque de 60 pieds solidaires nordistes, « Le Souffle du Nord pour Le Projet Imagine ». Thomas Ruyant a connu de nombreuses péripéties à commencer par une voie d’eau magistralement contenue et cette dernière a entraîné une chaîne de soucis à résoudre, lazy à remplacer notamment, système de ballast à solutionner. Alors le vainqueur de la Transat 6.50 et de la Route du Rhum est particulièrement occupé. Mais, peu à peu, il a réussi à reprendre son rythme et est maintenant de nouveau totalement concentré sur sa course, sa compétition, sa grande aventure.

Au pointage de 9h00, le navire au grand colibri, symbole de l’ONG Projet Imagine, est toujours ancré à la huitième place et compte 587 milles de retard sur le septième, Jean Le Cam, le dernier vainqueur de la Barcelona World Race avec Bernard Stamm. Le compteur affiche une moyenne de 12,4 nœuds depuis 24 heures. Au reaching, par plus de 20 nœuds de vent, il s’approche peu à peu de l’Australie ou plutôt du grand sud de la terre des kangourous.

Hier soir, le jeune dunkerquois avait la voix posé et claire au téléphone.
En conquérant, à l’image du corsaire Jean Bart, à l’image des « héros humbles » mis en avant par Frédérique Bedos et Le Projet Imagine, à l’image des nordistes, Thomas Ruyant se tournait vers l’avenir de son Vendée Globe, reprenant pas à pas sa routine huilée de solitaire, reprenant heures par heures son challenge planétaire hors du commun, carpe diem, « cueille le jour présent sans te soucier du lendemain ».

Translate »