La chevauchée fantastique

0
161205_avt-et-pdt-le-front-7

©Le Souffle du Nord pour Le Projet Imagine – Le 5.12.16

Thomas Ruyant et son monocoque de 60 pieds bleu et jaune aux couleurs de l’association nordiste Le Souffle du Nord et de l’ONG Projet Imagine affolent les compteurs depuis 48 heures. Le skipper dunkerquois a réalisé sa meilleure performance hier sur 24 heures avec 476 milles engloutis à des moyennes supérieures à 20 nœuds et des pointes, comme le disait Thomas, à 30 nœuds dans les rafales, une performance de premier plan pour un marin qui ne navigue au sein de la classe Imoca que depuis le printemps 2015.

Après un mois de compétition planétaire, Thomas est totalement dans son élément et exprime régulièrement sa joie communicative d’être en mer à bord de son plan Verdier 2007 qui lui donne, pour l’instant, une entière satisfaction. Toujours neuvième au classement général du Vendée Globe, Thomas a empanné à deux reprises cette nuit. Il s’est fait maintenant rattraper par le front qui donnait des ailes à son colibri géant mais navigue toujours dans une veine de vent fort, 189 milles au Nord de Jean Le Cam – huitième – et à 300 milles au dessus des îles Kerguelen. « Le Souffle du Nord pour Le Projet Imagine », même si il est relativement devancé par ses concurrents directs, navigue juste et revient peu à peu dans la partie en s’étant replacé dans le même système météorologique que Yann Eliès voire Jérémie Beyou, cinquième, lui-même de plus en plus menacé par Jean-Pierre Dick qui semble avoir trouvé le bon compromis dans l’utilisation de ses foils.

Place à une nouvelle zone de transition pour ce 30ème jour de course… Le vent va nettement baisser et l’impeccable bizut des Hauts-de-France sera, sans aucun doute, à la manœuvre afin de trouver la toile du temps et certainement de ranger sa fameuse mule, trinquette inutilisée depuis la dernière mésaventure. En attendant un prochain front caractéristique de l’océan Indien, Thomas va aussi pouvoir prendre un peu plus de repos. Pendant ce temps, 2344 milles devant l’étrave du Souffle du Nord, Armel Le Cleac’h a pris le dessus sur Alex Thomson en tête du Vendée Globe. Le chacal, qui pulvérise tous les temps de passage, possède plus de 90 milles d’avance sur son second et a déjà franchi le cap Leeuwin, un Vendée Globe record !

©TbPress

Translate »