Dernière ligne droite pour « Le Souffle du Nord pour Le Projet Imagine » !

0

– Communiqué de presse du mardi 11 octobre 2016 –

PBO_7363

 

Alors que Thomas Ruyant finalise sa préparation pour le Vendée Globe, l’association Le Souffle du Nord aborde la dernière ligne droite avant le grand départ du 6 novembre avec beaucoup de dynamisme. L’équipe du Souffle du Nord, emmenée par Sylvain Derreumaux, est toujours en action pour convaincre de nouvelles forces vives de les rejoindre, et ainsi boucler son budget. En parallèle, elle poursuit son action de mise en avant de l’ONG Projet Imagine, ainsi que d’initiatives positives régionales. Ce sont déjà 162 entreprises et près de 1000 supporters mécènes qui prendront part au Tour du Monde de Thomas Ruyant en ayant tous accepté de rester dans l’ombre pour mettre dans la lumière ceux qui s’engagent. La Région Hauts-de-France a d’ailleurs décidé de s’inscrire dans cette démarche*. 

Fait unique dans le sport professionnel français et en course au large, le monocoque de 60 pieds « Le Souffle du Nord pour Le Projet Imagine » n’arborera dans sa voile et sur sa coque aucun logo de partenaires privés, mais seulement un colibri géant, symbole de l’ONG Projet Imagine, à qui toute la visibilité est offerte. 

Sylvain Derreumaux : « Il reste encore 250 000 euros à trouver » 

A 25 jours du départ du Vendée Globe, tout comme pour Thomas Ruyant, c’est l’effervescence dans le Nord dans les locaux du Souffle du Nord. Il s’agit pour l’équipe, tout en préparant le départ du Vendée Globe, de rechercher activement les dernières forces vives capables de compléter le budget global de l’association. « Il reste encore 250 000 euros à trouver ! » déclare Sylvain Derreumaux. « C’est certain, nous serons au départ du Vendée Globe avec Thomas, mais on serait plus serein si le budget était bouclé. ». Pour se faire, l’association multiplie les contacts, les rendez-vous afin de convaincre les nordistes d’entrer dans cette aventure hors norme. L’arrivée de la Région Hauts-de-France, présidée par Xavier Bertrand, dans l’aventure pourrait accélérer la dynamique installée par Le Souffle du Nord. « C’est vrai que de bénéficier du crédit du Conseil Régional des Hauts-de-France est une véritable reconnaissance du travail fourni depuis deux ans et un formidable encouragement à continuer notre action sans relâche. Merci ! » indique Sylvain.

Un stand « Le Souffle du Nord pour Le Projet Imagine » pour mettre en avant l’engagement solidaire. 

« Nous sommes désormais dans le concret du départ de l’événement. Nous nous attelons à préparer notre stand et les différents éléments de communication que nous voulons déployer aux Sables d’Olonne. Tout cela vient en plus des actions associatives que nous menons, notamment celle que nous avons entamée cet été : la production d’une web série vidéo, inspirée par Le Projet Imagine, qui met en avant des initiatives positives régionales exemplaires, portées soit par des individus, soit par des collectivités, associations ou entreprises et pour certaines mécènes de notre aventure. Celle-ci a d’ailleurs été chaleureusement accueillie par tous sur nos réseaux sociaux et site internet. » Il faut dire que « la Coiffeuse de rue », « Médecins Solidarité Lille » ou encore « La Bouquinerie du Sart » sont des actions particulièrement en phase avec les valeurs du Souffle du Nord.

« Depuis quelques mois, nous avons vraiment l’impression d’être au coeur de notre mission à savoir mettre en exergue ceux qui s’engagent quotidiennement pour les autres. La future aventure de Thomas Ruyant va encore renforcer notre conviction qu’il est temps de se bouger pour une meilleure société. L’ONG Projet Imagine, dont nous porterons les couleurs sur le Vendée Globe, est une formidable inspiratrice. Ses « Héros Imagine » vont nous porter. Nous attendons plus de 300 supporters aux Sables pour encourager notre marin, et je suis particulièrement heureux de la tenue aux Sables d’Olonne du Festival Imagine – du 1er au 4 novembre – qui permettra à tous de comprendre notre engagement à travers les productions vidéo de l’ONG. » conclut Sylvain.

De Roubaix aux Sables d’Olonne en vélo ! 

De leur côté, les mécènes du Souffle du Nord fourmillent d’idées. La société Qualimétrie organise un Défi sportif et humain. Rallier Les Sables d’Olonne depuis Roubaix en vélo et en 5 jours. 700 km pour véhiculer un message porteur d’espoir et d’espérance. L’arrivée est prévue le samedi 5 novembre aux Sables d’Olonne avec 140km/jour en moyenne. Pour participer au projet les entreprises abondent selon leur souhait à partir de 50 centimes par kilomètre parcouru. Bref, « Le Souffle du Nord pour Le Projet Imagine » est en ébullition et est bientôt à l’aube, avec Thomas Ruyant, d’un voyage sportif et solidaire extraordinaire.

Ils ont dit :

Xavier Bertrand, Président du Conseil régional Hauts-de-France : « Fédérer des forces vives de notre région pour un Tour du Monde à la Voile en Solitaire mettant en lumière une ONG, voilà une belle initiative que la Région Hauts-de-France ne pouvait que soutenir. Ce partenariat vient concrétiser une communauté de valeurs, autour de la générosité, de l’engagement et du dépassement de soi, portées par le Souffle du Nord. Il est aussi le reflet de notre soutien à la filière nautique, secteur économique en pleine croissance qui constitue une réelle opportunité pour notre littoral.
Thomas Ruyant n’est pas un inconnu pour la Région puisqu’il est le premier navigateur bénéficiaire de la Bourse Mini 6,50 : cette aide régionale lui avait permis, à l’époque, de prendre le départ de sa première Mini Transat en 2007 et de progresser vers le professionnalisme. Avec son courage et son humilité, il sera le digne représentant de toute une région et saura partager son expérience auprès des plus jeunes et encourager le plus grand nombre vers de nouvelles ambitions. » 

Franck Gaillot, responsable des partenariats du Souffle du Nord : « Le Souffle du Nord a changé ma vie. Au-delà de la recherche de partenaires au jour le jour, les valeurs de cette aventure m’ont touché au coeur. J’ai appris à me tourner encore plus vers les autres et mes enfants ont suivi en s’impliquant dans des actions humanitaires. Et puis, professionnellement, même si mon travail est difficile car j’ai passé mes deux dernières années à présenter Le Souffle du Nord, à chercher des partenaires, je me suis enrichi humainement en rencontrant de multiples nordistes. Ce qui est passionnant c’est d’emmener l’ensemble des salariés d’une entreprise mécène pour qu’ils vivent les trois axes de notre aventure : le défi sportif avec Thomas Ruyant, le sens de l’ONG Projet Imagine et l’identité nordiste. J’ai réellement pris conscience que nous devions être tous des colibris. Il est encore temps de nous rejoindre ! » 

*Pour en savoir plus sur la Région Hauts-de-France dans l’aventure : lire l’Information Presse