Premier apéro !

0

– Brève du jeudi 29 octobre / 10h – 

_BO_0088web

Signe incontestable d’accalmie entre deux coups de chien, le Dunkerquois Thomas Ruyant conviait hier soir son co-skipper nantais Adrien Hardy au premier apéro-saucisson de cette si éprouvante Transat Jacques Vabre ! Dans l’attente du passage d’un nouveau front tonique venu de l’ouest (annoncé aujourd’hui), Le Souffle du Nord pour Le Projet Imagine s’est accordé le temps de reprendre haleine, soigner ses inévitables bobos, et refaire le plein d’énergie avant une nouvelle tranche de vent fort : 30 nœuds et plus, attendus au large des Açores.

« Nous n’avons fait que grignoter de temps en temps depuis le départ dimanche dernier » avouait un Thomas Ruyant heureux et satisfait de son excellent début de course. « On a rangé le bateau et bricolé un peu aujourd’hui, en profitant d’une petite accalmie après le passage des deux dépressions. » Les deux jeunes co-skippers effectuent un quasi sans faute dans leurs choix de route comme dans leur conduite du bateau. Ils maintiennent un rythme très proche de celui des voiliers de la toute nouvelle génération qui cavalent dans leur ouest. « On s’applique à soigner nos trajectoires » poursuit Thomas, « car on sait les bateaux à notre vent potentiellement plus rapides que nous. Mais on se prend au jeu. Le match est sympa ».

Désormais en route directe, Le Souffle du Nord va encore subir ces prochaines 24H un nouvel accès de mauvaise humeur de l’océan.

« On espère que derrière cette nouvelle dépression, l’alizé va se réinstaller au sud des Açores. Cette navigation travers au vent sur une mer formée est stressante, car on a peur pour le bateau. On a mal pour lui dans cette hyper violence… ».

Adrien Hardy se grise lui aussi de la vitesse. Les deux compères naviguent en parfaite harmonie, partageant les décisions et les rares moments de repos. L‘alizé sera vécu comme une véritable libération à partir de vendredi matin…

 

© Crédit Photo : Pierre Bouras

Translate »